Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Dallas ton univers (im)pitoyable!!!!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]







Johan Vermeersch, seul contre tous

C’est aujourd’hui que, normalement, le Brussels devrait obtenir sa licence pour continuer en D.2 la saison prochaine. Cependant, malgré la signature de la convention qui atteste la reprise du club par l’investisseur dubaïote, Johan Vermeersch bloque tout le processus avec un communiqué de presse diffusé hier en milieu de journée. Il cite : « Des montants initialement promis, seul un premier versement a été effectué en faveur du club, alors que les autres engagements ont été reportés. Le soutien financier promis n’a donc pas été fourni, (...) . Vu ces défauts de paiement, l’administration du Club FC Brussels Molenbeek se voit par conséquent obligée de constater la rupture de la convention aux torts de GDC. »

Le deuxième versement de 100000 euros a bien été réalisé mais le montant se trouve actuellement sur le compte de l’avocat de Johan Vermeersch en attendant que ce dernier ne donne des garanties sur l’utilisation du montant pour la licence, ce qui veut dire payer le salaire des joueurs. C’est là que le bât blesse puisque Johan Vermeersch n’est pas en mesure d’offrir ces garanties. De plus, une partie du personnel du club a décidé de stopper ses activités tant que Johan Vermeersch sera à la tête du club.

C’est le flou le plus total quant à la reprise du Brussels

Nouvelle journée mouvementée hier au stade Machtens. Alors que l’équipe se préparait tranquillement à défier Tubize, Johan Vermeersch est revenu au devant de la scène via un communiqué publié sur le site du club. “Les rumeurs relatives au déroulement difficile des négociations autour d’une participation dans et/ou une reprise du FC Brussels Molenbeek sont confirmées par la direction”, débute-t-il. Vermeersch y annonce que “le soutien financier promis n’a pas été fourni, alors que Monsieur Bico a fait engager plus de douze joueurs, sans que les engagements des investisseurs ne soient respectés.”

Du coup, Vermeersch annonce qu’il reprend la barre. “Vu ces défauts de paiement, l’administration du club s’est vue par conséquent obligée de constater la rupture de la convention aux torts de Gulf Dynamic Challenges. Johan Vermeersch reprend donc entièrement la gestion quotidienne et veillera à poursuivre la construction de l’avenir du club.”

Les investisseurs ont également réagi via un communiqué dans lequel ils assurent qu’un second versement a bien été effectué. “Après avoir respecté tous nos engagements contractuels selon les termes et conditions, nous constatons avec effarement et regret que la direction de l’ASBL FC Molenbeek Brussels refuse d’honorer ceux lui incombant et ce, en retardant, voire même en contestant le processus de cession du club. […] Nous avons demandé des garanties quant à l’utilisation du deuxième versement mis à disposition, ce qui nous a été refusé. Les fonds sont donc cantonnés sur le compte professionnel de l’avocat du FC Brussels. Cette politique de la terre brûlée nous coupe dans notre élan et contrarie nos ambitions pour ce club au passé glorieux. Pour poursuivre notre action, nous emploierons tous les moyens pour faire respecter les accords signés.”

Hier dans les couloirs du stade Machtens, seul Vermeersch a pointé le bout de son nez, renvoyant simplement vers son communiqué. Tout ça va donc se régler devant les avocats, au grand désespoir des supporters, qui ne savent plus à quel Saint se vouer.

Voici le communiqué de presse diffusé par le club ce mercredi.

"Les rumeurs relatives au déroulement difficile des négociations autour d'une participation dans et/ou une reprise du FC Brussels Molenbeek sont confirmées par la direction."

Une déclaration d'intention a été signée avec un groupe d'investissement de Dubai, Gulf Dynamic Challenges (GDC), présidé par Monsieur Jemal Bin Ferah, amené par Monsieur John BICO, en vue de la constitution d'une nouvelle société avec les administrateurs actuels du FC Brussels pour la future gestion du Club.

Des montants initialement promis, seul un premier versement a été effectué en faveur du club, alors que les autres engagements ont été reportés, et le soutien financier promis n'a donc pas été fourni, alors que Monsieur Bico a fait engager plus de douze nouveaux joueurs, sans que les engagements des investisseurs ne soient respectés.

Vu ces défauts de paiement, l'administration du Club FC Brussels Molenbeek s'est vu par conséquent obligé de constater la rupture de la convention aux torts de GDC.

Johan Vermeersch reprend donc entièrement la gestion quotidienne et veillera à poursuivre la construction de l'avenir du club.

Allo, le Brussels ? Ici la Terre ! Y-a-t-il encore un pilote dans l'avion ?

Voir le profil de l'utilisateur http://www.facebook.com/group.php?gid=46683211243
Reprise du FC Brussels (D2): le GDC tient à apporter plusieurs précisions

La convention de cession signée le 11 Mars 2013 entre GDC et M. Vermeersch ne laisse aucune place au doute ou à la moindre interprétation.

Dès l'obtention de la licence fédérale pour la saison 2013-2014, la Société Anonyme belge détenue en majorité par GDC prendra la direction du club conformément à la procédure en vigueur.

Nous avons respecté à la lettre, et dans les délais impartis, tous nos engagements.

Tout comme la région et la commune de Molenbeek ont bloqué les subsides alloués au club en attendant que lumière soit faite sur leur utilisation passée, nous n'avons fait que demander des garanties quant à la bonne utilisation du second versement.

Cette précaution prendra tout son sens ci-dessous.

De plus, nous avons également assumé de nombreux frais qui n'étaient pas prévus par les accords signés mais nécessaires à la professionnalisation du club. Hébergement et alimentation des recrues, alimentation quotidienne de l'ensemble de l'effectif, repas après les matchs, frais liés au staff médical désormais présent quotidiennement, coût du préparateur physique, etc.

Rappelons qu'en Janvier 2013, des cadres importants de l'effectif précédent comme Sebastien Siani ou Jonathan Heris manifestaient dans la presse leur envie d’aller voir ailleurs à cause du manque d'ambitions du club, sans même parler de Coqu, le gardien de but titulaire qui a préféré arrêter sa carrière plutôt que de continuer...

Dans ce contexte , il nous a fallu beaucoup de travail et de persuasion pour convaincre des joueurs de clubs de première division de venir jouer pour le FC Brussels. Et beaucoup de patience pour professionnaliser le club. Sans même parler de la normalisation des rapports avec les éducateurs de l'école des jeunes et la place qui est désormais faite aux jeunes Molenbeekois.

Nous n'avons pas fait tout cela pour nous laisser impressionner par les inutiles gesticulations et les propos mensongers et douteux de M. Vermeersch.

Les accords de cession ont été signés. Le projet de constitution de la SA, le budget prévisionnel pour les trois prochaines saisons et le plan sportif pour retrouver l'élite dans les plus brefs délais, tout est prêt.

Nous comptons sur le bon sens de chacun. Faute de quoi, nous aurions recours à la force de la loi pour faire respecter à défaut de la parole donnée, la valeur incontestable de tous les engagements contractuels signés.

Nous tenons également à faire savoir qu'une plainte du chef d'escroquerie à été déposée devant le Procureur du Roi à l'encontre de M. Vermeersch.

En effet, dans la convention initiale en date du 16 Janvier 2013, signée a Dubai entre GDC et le FC Brussels, M. Vermeersch s'engageait sur l'honneur (...) à mettre pendant 29 années, le matricule du club à disposition d'une société anonyme dont GDC serait actionnaire majoritaire.

Et cela contre le paiement de cent mille euros en janvier 2013 puis deux cent mille euros en février 2013.

La supercherie réside en ce que l'article 302 du règlement de l'URBSFA précise que: LE MATRICULE RESTE LA PROPRIÉTÉ DE LA FÉDÉRATION. LE MATRICULE NE POURRA ÊTRE CEDE QUE MOYENNANT L'AUTORISATION EXPRESSE DE LA FÉDÉRATION.

En clair, une mise à disposition du matricule est impossible car non prévue par le règlement fédéral. Ce que M. Vermeersch en sa qualité de Président de club depuis de longues années et sa parfaite connaissance des rouages du football belge ne pouvait en aucun cas ignorer. Chacun appréciera...

En plus des indemnités pour les préjudices et dommages subis, nous comptons sur la justice pour récupérer la somme de cent mille euros dont nous avons été frauduleusement spoliés. Cette somme de cent mille euros sera intégralement reversée au crédit de l'ASBL École des jeunes de Molenbeek.

Etant déjà entendu que le pouvoir changera de main dès l'obtention de la licence, vu la récente dégradation des résultats sportifs depuis le (déplorable et éphémère) retour de M. Vermeersch et le trouble apporté dans le vestiaire à 2 heures d'un match qui devait assurer le maintien en deuxième division, vu la volonté de M. Vermeersch de se passer des services des joueurs amenés par GDC, vu la solidarité des cadres de l'équipe envers leurs camarades injustement écartés, et surtout, vu la situation sportive de l'équipe première, nous demandons:

- à M. Vermeersch de prendre à nouveau du recul et ce pour les trois derniers matchs de la saison afin de laisser travailler le staff technique en place et l'ensemble des joueurs sans discrimination aucune car l'heure n'est pas à la division mais au rassemblement des forces pour permettre au staff sportif composé de Messieurs Zaiour, Boissy et Acimi de continuer le formidable travail de cohésion entrepris depuis cet hiver et qui commençait à porter ses fruits.

- que soit tenue au plus tôt une réunion entre M. Vermeersch et les consultants de GDC. Réunion à laquelle devront assister des représentants de la commune de Molenbeek, des représentants des supporters toutes générations confondues, des joueurs de l'équipe professionnelle désignés par leurs camarades et des membres de la presse. Ainsi, chacune des parties pourra présenter ses arguments. Au vu et au su de tout le monde.

Cette proposition est une ultime main tendue à M. Vermeersch.

Une fois le maintien acquis, il sera toujours temps pour chacune des parties de faire valoir ses droits.

Si M. Vermeersch choisit de persister dans sa stratégie récente, il devra alors en assumer toutes les responsabilités. Sportives, pénales, civiles et financières.

Voir le profil de l'utilisateur http://www.facebook.com/group.php?gid=46683211243

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum