Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

article de presse

Aller à la page : Précédent  1 ... 22 ... 40, 41, 42  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 41 sur 42]

1001 Re: article de presse le 25.07.11 16:53

Quatre questions à Michel De Wolf


"Avec Grassi et Tambwe, le groupe est quasiment formé"
1. Michel, peut-on dire que vos joueurs étaient fatigués face à Dilbeek ?
La fraîcheur physique fait un peu défaut pour l’instant, c’est vrai. Cela se voit sur le terrain par de nombreuses imprécisions mais je ne m’en fais pas car cela entre dans la logique des choses. Les joueurs vont traverser une période moins bonne physiquement pendant une dizaine de jours avant de retrouver peu à peu la forme. Notre préparation a été conçue comme cela.

2. L’équipe que vous avez alignée en début de deuxième mi-temps ressemble à une équipe type. Peut-on déjà tirer des enseignements de ce point de vue-là ?

Non. Même si j’ai déjà certaines idées, je profite de ce type de match pour faire des essais comme je l’ai fait en plaçant Tambwe en soutien d’attaque dans la dernière demi-heure sans que ce ne soit très concluant. En fait, les joueurs qui ont commencé à Dilbeek sont ceux qui avaient été alignés en deuxième mi-temps à Ganshoren. Je voulais leur montrer qu’il était plus difficile d’entamer une rencontre face à un adversaire réputé plus faible que de la finir comme ils l’avaient fait contre Ganshoren qui ne comptait que trois entraînements dans les jambes et qui ne pouvait pas tenir le coup pendant nonante minutes.

3. Après la signature de Grassi et Tambwe, espérez-vous encore voir arriver le défenseur polyvalent que vous désirez ?
La priorité pour l’instant, c’est un gardien et puis nous comptons aussi sur nos jeunes. Je suis conscient que ma direction a fait un effort pour engager Patiyo et Davide même si l’arrivée de ce joueur supplémentaire serait positive. En tout cas, le groupe est presque formé aujourd’hui et il ne faut plus s’attendre à voir débarquer une batterie de tests.

4. Votre noyau vous semble-t-il plus équilibré que l’an dernier ?
Oui, je crois mais surtout les joueurs seront mieux préparés pour aborder le championnat. Cela étant, cela ne constitue pas la garantie que les résultats seront meilleurs.

Voir le profil de l'utilisateur http://www.facebook.com/group.php?gid=46683211243

1002 Re: article de presse le 26.07.11 13:10

Michel De Wolf : “Je ne tolère aucune ambition démesurée”

Michel, qu’est-ce qui a changé par rapport à la saison passée ?
Pas grand-chose, en fait. Le staff est resté le même. Le groupe aussi, dans son ensemble. À mes yeux, ce sont déjà deux éléments cruciaux. Je suis ravi que la direction ait su convaincre Sébastien Siani de prolonger car c’est un joueur que je tenais absolument à conserver. Les autres renforts m’agréent aussi. Je peux quasiment travailler dans des conditions optimales.

Le Brussels, et le RWDM avant lui, a toujours été réputé pour leur centre de formation. Peut-on encore s’attendre à voir d’autres jeunes pointer le bout de leur nez ?
Sébastien Van den Eynde avait pris sa chance alors que personne ne le connaissait. Il a encore une grande marge de progression. Je compte aussi sur Mohammed Aoulad et Vincent George pour poursuivre la leur. Peu de joueurs seront certains de leur place et d’autres jeunes pointent le bout de leur nez. Eric De Dyn par exemple.

Jouerez-vous encore en 4-4-2 ?

Mon système de jeu n’est pas figé car il dépendra forcément des joueurs que j’aurai sous la main mais disons que dans l’absolu, c’est le dispositif que je préfère. Il permet d’avoir une équipe bien équilibrée. Zoran Nizic jouera encore au poste de médian défensif par exemple.

En fin de saison passée, vous avez réussi un étonnant bilan de dix-huit points sur dix-huit. Du coup, le Brussels sera peut-être pointé parmi les favoris de la Division 2, non ?
J’espère que non. Ma mission est avant tout de stabiliser le club et je ne tolère aucune ambition démesurée.Mon objectif personnel est de finir dans les huit premiers, ce qui nous permettra de jouer sans pression particulière. J’espère surtout que les joueurs auront retenu les leçons de ce qu’ils ont connu la saison dernière.



Dernière édition par pat le montois bxlboys le 26.07.11 13:13, édité 1 fois

Voir le profil de l'utilisateur http://www.facebook.com/group.php?gid=46683211243

1003 Re: article de presse le 26.07.11 13:11

L’heure du rachat
Après une saison catastrophique, le Brussels veut se réhabiliter Dans l’absolu, le Brussels ne devra pas forcer son talent pour faire mieux que la saison dernière. La direction a travaillé d’arrache-pied pour conserver le staff technique et l’ossature du noyau. Elle l’a aussi complété astucieusement avec quelques joueurs d’expérience. Les ambitions ne sont pas démesurées : finir dans la première colonne.



Tout au long du mercato, le mot d’ordre au stade Edmond Machtens a été le même : “continuité”. On l’a entendu à toutes les sauces etdans chaque phrase. A tel point qu’on a fini par se convaincre que quelque chose avait changé au Brussels. Le club molenbeekois a conservé le même staff technique, à savoir Michel De Wolf, Christian Rits et Thierry Berghmans. Il s’est battu pour parvenir à prolonger le contrat de Sébastien Siani et ce n’était pas une mince affaire. Finalement, seuls quelques joueurs s’en sont allés, mais pas de quoi fouetter un chat. Hormis peut-être le maître à jouer brésilien Bergonsi, parti au Standard pour... rien puisqu’il est dans le noyau B depuis hier !

“Ma volonté était avant tout de conserver une majorité de joueurs”, explique Thierry Dailly, le manager molenbeekois. “C’est vrai que nous avons connu une très bonne mauvaise saison passée mais quand je vois comment l’équipe a fini en boulet de canon et est parvenue à assurer son maintien, je me dis qu’il y avait du potentiel dans le groupe. Michel De Wolf avait réussi à faire prendre la mayonnaise après avoir beaucoup travaillé sur l’aspect physique. Dans cet ordre d’idées, nous avions tout intérêt à repartir sur les mêmes bases”. Les mêmes bases, cela voulait dire parvenir à conserver Sébastien Siani, débarqué d’Anderlecht pendant l’hiver, et remplacer les rares partants. “Je suis convaincu que Davide Grassi nous apportera plus encore que Kassim Doumbia, bien que j’ai été ravi de pouvoir compter sur lui. Mais notre nouveau défenseur italien est plus complet, plus calme et il communique davantage, ce qui est très important. Sur le plan offensif, avec Christophe Nahimana (ex-Tirlemont) et Patiyo Tambwe (ex-Lokeren et Turquie), en plus de ceux qui étaient déjà là la saison dernière, je pense que nousavons suffisamment de solutions”.

Comme la saison passée, la question du gardien de but se pose. Les quiproquos s’étaient succédés (signature puis rupture de contrat de Kaya, recrutement de Sierens,...) jusqu’à ce que le jeune Sébastien Van den Eynde, sorti de nulle part, ne mette tout le monde d’accord. Il aborde la saison la plus difficile, celle de la confirmation, sans concurrence directe. “J’ai encore eu un contact tout frais avec Café, qui est au Brésil. Je ne perds pas espoir de le faire revenir, que du contraire. La décision définitive sera prise aujourd’hui, pas plus tard”, poursuit Thierry Dailly. “Dans le cas où la négociation n’aboutirait pas, je me tournerais vers d’autres pistes car nous devons impérativement obtenir le concours d’un gardien supplémentaire”.

Le FC Brussels débutera la saison à domicile face à Ostende avant de se déplacer à Waasland-Beveren. La quatrième journée sera déjà l’occasion du derby bruxellois attendu face au White Star. “L’unique souhait que nous avions, c’était de commencer dans notre stade. De ce point de vue-là, nous sommes ravis. Deux gros morceaux en huit jours,nous serons rapidement fixés sur notre vrai niveau”, conclut Thierry Dailly. “Quant au White Star, c’est plutôt une bonne chose de l’affronter à une bonne période de l’année. Il fera bon et j’espère que ce sera une propagande pour le football bruxellois”.

Voir le profil de l'utilisateur http://www.facebook.com/group.php?gid=46683211243

1004 Re: article de presse le 11.08.11 16:58

Patiyo Tambwe (Brussels) a obtenu son permis de travail



Bonne nouvelle pour le Brussels: Patiyo Tambwe va pouvoir revenir en Belgique. Le Congolais a obtenu son permis de travail et il est désormais en attente de son visa. Il est déjà aussi en ordre de qualification et il peut donc être aligné par Michel De Wolf.


Si tout va bien, l’ex-attaquant de Lokeren pourrait donc être sur le terrain mercredi prochain, date du premier match de la saison face à Ostende.

Patiyo Tambwe (en bleu) va bientôt revenir en Belgique.

Voir le profil de l'utilisateur http://www.facebook.com/group.php?gid=46683211243

1005 Re: article de presse le 18.08.11 21:56

Dommage mais finalement logique

Le Brussels a été rejoint dans les arrêts de jeu malgré un coeur gros comme ça

Fc Brussels - KV Ostende.Cela faisait trois ans que le Brussels n’avait plus remporté son premier match de championnat. Hier, il est presque parvenu à vaincre le signe indien. La faute à un coup de boule de Brillant dans les toutes dernières secondes. Cruel mais sur ce qu’on a vu hier, la bande à Michel De Wolf peut envisager le futur sereinement.

Un premier match est toujours particulier. On l’a vite compris hier soir au stade Machtens où le Brussels et Ostende se sont affrontés dans une partie où on n’a pas vu beaucoup d’occasions de buts. Pendant la première mi-temps, ce sont les joueurs de Michel De Wolf qui se montraient toutefois les plus entreprenants. Et mine de rien, l’emprise bruxelloise allait être de plus en plus grande sur des Ostendais qui, à cet instant du match, se cherchaient encore avec leur ribambelle de nouveaux joueurs. C’est d’ailleurs précisément au moment où le Brussels prenait le dessus et construisait quelques très belles phases qu’il allait en être récompensé grâce à Siani, sur un superbe service d’Haghedooren. Le Brussels était bien dans son match, gagnait ses duels et son avantage au marquoir n’était clairement pas volé. Seulement, il faut bien reconnaître que tout cela n’a pas suffi. Brillant, en catapultant de la tête un corner d’Essikal dans les arrêts de jeu, a jeté un froid dans un stade Machtens qui était encore en ébullition quelques secondes auparavant.

Dommage pour le Brussels qui méritait mieux mais qui paye aussi sa naïveté. On retiendra cependant qu’avec cette mentalité, il y a de réelles chances pour qu’on vive une saison tranquille à Molenbeek. À condition cette fois de ne plus flancher dans les arrêts de jeu.



De Wolf très déçu mais des renforts arrivent cette semaine


Comme tout le clan bruxellois, Michel De Wolf cachait difficilement sa déception. Il faut dire qu’être rejoint à la dernière seconde, ça fait toujours mal. “Nous n’avons pas mal joué mais nous n’avons pas bien joué non plus”, expliquait-il. “Il y avait beaucoup trop de pertes de balles. Mes joueurs n’ont pas assez osé. Or, quand on mène 1-0, on doit pouvoir se libérer. Je crois quand même que les deux équipes peuvent être contentes avec ce point”.
L’ancien Diable Rouge regrettait aussi la préparation difficile. “Nous avions répété de nombreuses phases arrêtées avec Rodrigo mais finalement, on nous dit qu’il n’est pas qualifié... Nous avons aussi joué sans véritable attaquant”.

Parcontre, De Wolf n’a rien à redire sur la mentalité mais plutôt sur le but concédé. “On ne peut jamais l’encaisser. Une fois qu’on remplace plusieurs joueurs, on constate que le niveau de l’équipe baisse d’un cran. C’est pour cette raison qu’il nous faudrait idéalement encore trois joueurs d’ici la fin du
mois d’août”. Ça tombe bien car d’après nos informations, deux ou trois joueurs devraient s’engager avec le Brussels d’ici vendredi au plus tard. Une bonne nouvelle car d’après les échos, ce seraient de vrais renforts.

Voir le profil de l'utilisateur http://www.facebook.com/group.php?gid=46683211243

1006 Re: article de presse le 26.08.11 17:44

Quels renforts pour les Molenbeekois?




Le Brussels a débuté sa saison en mode mineur avec un point sur six. Le secteur offensif a besoin de renforts, tout comme le milieu de terrain. Et si possible, on pourrait aussi voir débarquer un défenseur. On évoque toujours le nom de Mendy, mais aucune confirmation pour le moment. Thierry Dailly confirme qu’il y aura du mouvement.



Un attaquant arrivera très certainement au stade Edmond Machtens pour apporter de la concurrence dans un secteur quasi désert. Onwuekelu est un blessé permanent alors que Tambwe... a disparu de la circulation. Enfin presque. Il est dans un hôtel de Kinshasa et attend le feu vert pour pouvoir revenir. Il y aura aussi un médian polyvalent. Enfin, et ce n’était pas la priorité de la direction, un défenseur pourrait aussi débarquer. Mais c’est le dossier qui est le moins pressant. Misons que ces deux (ou trois) signatures seront actées demain au plus tard. Ainsi, Michel De Wolf pourra avoir un effectif un peu plus compétitif pour le second match de la saison à domicile, contre Heist.

Davide Grassi est arrivé au début du mercato.

Voir le profil de l'utilisateur http://www.facebook.com/group.php?gid=46683211243

1007 Re: article de presse le 27.08.11 17:00

Arrivée de Mendy et Sesay Fullah



On enregistre deux arrivées au FC Brussels. Le site internet du club indique en effet ce samedi que le médian sénégalais Alain Pierre Mendy ainsi que l’attaquant sierra léonais Suleiman Sesay Fullah vont venir renforcer l’effectif de Michel De Wolf.



Les renforts promis à Michel De Wolf, l’entraîneur du FC Brussels (D2), arrivent. Ou plutôt reviennent dans le cas du milieu de terrain sénégalais de l’AS Rome Alain Pierre Mendy, 21 ans, qui avait impressionné lors d’un match de préparation contre Anderlecht il y a quelques semaines. Il a en effet signé un contrat d’un an avec une année supplémentaire en option, peut-on lire sur le site officiel du club. Ce transfert a pu être réalisé dans le cadre d’un accord de collaboration entre le club romain et le club molenbeekois.

Egalement partenaire de Parme, le FC Brussels accueille aussi l’attaquant de Sierra Leone Suleiman Sesay Fullah, 19 ans, originaire de l’Inter Milan qui l’avait prêté à l’AS Eupen lors de la saison 2009-2010. Il était ensuite rentré en Italie, et plus précisément à Parme.

“ Ils sont prêts à jouer et on fait donc le maximum pour être autorisés à les aligner lors du prochain match contre Heist, le vendredi 2 septembre ”, assure le manager du club Thierry Dailly.

D’autres transferts, et notamment celui d’un défenseur, devraient encore être réalisés avant la clôture du mercato.

Voir le profil de l'utilisateur http://www.facebook.com/group.php?gid=46683211243

1008 Re: article de presse le 31.08.11 14:56

Encore un joueur de Parme


Cette fin de mercato est très mouvementée du côté du FC Brussels. Thierry Dailly, le manager du club, est au four et au moulin et ne se sépare plus de son téléphone portable. On ne pouvait pas ne pas revenir sur le dossier Tambwe. “Je me suis entretenu avec son agent et il m’a confié que le joueur allait avoir dans les prochaines heures son visa. Nous attendons donc des nouvelles du joueur pour la date de son retour”, explique-t-il.

Comme nous vous l’annoncions il y a quelques jours dans nos pages, le FC Brussels a signé un partenariat avec deux grandes écuries italiennes, à savoir l’AS Rome et FC Parme. La conséquence de ce partenariat a vu l’arrivé de deux joueurs. Le premier provient du club de la capitale italienne, il s’agit d’Alain-Pierre Mendy. Un milieu de terrain qui avait fait ses preuves lors des matches amicaux contre Anderlecht et OHL. Le second vient de Parme, Soulaiman. Mais il ne devrait pas être le seul à venir à Bruxelles. “Il devrait encore y avoir un arrivage ou deux mais je dois encore discuter pour officialiser cela. Tout ce que je peux vous dire, c’est que le ou les renforts viendront encore du côté de Parme. Le club italien propose le projet aux joueurs qui seraient emballés à l’idée d’évoluer en Division 2. C’est pourquoi je ne sais pas encore qui va venir mais d’ici demain (NDLR : aujourd’hui), on en saura un peu plus.”

Source : C.S. - La Capitale 2011

Voir le profil de l'utilisateur http://www.facebook.com/group.php?gid=46683211243

1009 Re: article de presse le 31.08.11 17:38

Baras et Seck prêtés par Anderlecht au Brussels



Ablaye Seck n’a jamais saisi sa chance à Anderlecht.

Bruno Baras et Ablaye Seck évolueront cette saison au FC Brussels. Les deux joueurs du Sporting d’Anderlecht sont prêtés pour un an. Le premier est un jeune attaquant rapide et technique. Le second est un défenseur central, international sénégalais.

Voir le profil de l'utilisateur http://www.facebook.com/group.php?gid=46683211243

1010 Re: article de presse le 31.08.11 20:08

Phiri et Houry rejoignent le FC Brussels!



Deux renforts de dernière minute au FC Brussels. Samy Houry, médian français d’Ostende, rejoint le stade Machtens. Le second, c’est Sébastien Phiri. Enfin rétabli de sa blessure, l’ancien international espoir revient à Molenbeek. Le mercato n’est peut-être pas fini.


Sébastien Phiri revient “ à la maison ”.

Voir le profil de l'utilisateur http://www.facebook.com/group.php?gid=46683211243

1011 Re: article de presse le 01.09.11 7:09

K

avatar
Admin
Admin
tout tout bon ça !!!


_________________
LE forum :www.bxlboysforum.com

Voir le profil de l'utilisateur http://bxlboys.forum-actif.net

1012 Re: article de presse le 01.09.11 16:45

Seck, Baras et Houri qualifiés pour demain soir




Les deux Anderlechtois et l’Ex-Ostendais sont quasi qualifiés pour la rencontre de demain soir contre Heist mais cela ne veut pas dire que Michel De Wolf les sélectionnera pour autant. Mendy et Fullah vont jouer ce soir avec les espoirs et Phiri est au repos.



Arrivés au stade Edmond Machtens cet après-midi pour leur premier entraînement sous leurs nouvelles couleurs, Bruno Baras, Samy Houri et Ablaye Seck sont quasi qualifiés pour le match de demain soir.

Seck, Baras et Houri qualifiés pour demain soir






Voir le profil de l'utilisateur http://www.facebook.com/group.php?gid=46683211243

1013 Re: article de presse le 08.09.11 10:19

Café et De Oliveira font connaissance avant le derby



Les deux Brésiliens, Rodrigo Café et Daniel De Oliveira, ne se connaissaient pas avant le face à face organisé dans les installations du White Star. Un gardien et un attaquant se sont liés d ’amitié avant de devenir ennemi sur le terrain dimanche.



Leur premier point commun? Le nombre d’années depuis lesquelles ils ont quitté leur pays natal.

“ Il y a quatre ans, j’ai quitté le Brésil pour jouer à Naval, un club de première division portugaise ”, explique Rodrigo Café.

“ Pareil pour moi. Cela fait aussi quatre ans que je suis parti de Sao Paulo. Je suis arrivé en Belgique dans l’espoir de jouer dans un grand club ”, enchérit Daniel De Oliveira.

Passer du Brésil à la Belgique, voilà un sacré changement pour eux. “ À coup sûr ! Ce n’est pas dut tout la même chose. Il n’y a qu’à voir le climat pour s’en rendre compte ”, dit Café en riant.

“ L’alimentation aussi est très différente, même si j’ai quand même l’habitude car je viens d’une ville très européenne du Brésil. Je ne partais pas non plus dans l’inconnu, car je connaissais les spécialités belges comme le chocolat et la bière ”, poursuit-il.

L’attaquant du White Star pointe lui aussi le climat comme une vraie difficulté.

“ Je ne connaissais rien de la Belgique avant de venir donc je découvre plein de choses: c’est chouette. Par contre, c’est vrai que ma famille me manque et que le temps m’a directement frappé. Je pense pouvoir dire que je m’y suis habitué maintenant. ”

Après plus de 20 minutes de discussion, d’échanges et de rigolades, les deux nouveaux amis doivent se quitter car Daniel est attendu à l’entraînement. Ils se reverront très bientôt, puisque dimanche prochain, au même endroit, les deux Brésiliens seront adversaires. Avant de se quitter, les deux joueurs s’adresse un petit message en prévision du derby bruxello-brésilien.

“ Je lui souhaite vraiment bonne chance pour le match de dimanche et pour le reste de la saison, mais que Dieu soit tout de même de notre côté ”, lance le portier en riant.

“ Lorsque j’évoluais à Saint-Nicolas la saison passée, j’ai marqué un but face au Brussels, mais ce n’était pas Rodrigo au goal. J’espère que cette fois-ci, je pourrai en mettre deux! Allé, Rodrigo, c’est pour blaguer, je préfère gagner que marquer.

Rodrigo Café et De Oliveira se retrouveront sur le terrain dimanche.

Voir le profil de l'utilisateur http://www.facebook.com/group.php?gid=46683211243

1014 Re: article de presse le 13.09.11 16:57

Michel De Wolf : “L’envie était au White Star”
Le retour sur terre aura été aussi rude que précipité pour les Molenbeekois

Michel De Wolf analyse le derby raté de son équipe très lucidement : “l’équipe qui voulait le plus gagner l’a emporté.”

Quels enseignements tirez-vous de la défaite face au White Star ?
C’est bien simple, on ne s’est pas battu. Contre Heist, on a fait la différence grâce à nos remplaçants. Cela a été possible sur vingt minutes, mais ils n’ont pas réédité cette performance sur nonante minutes. L’envie était chez nos adversaires du jour. Nous sommes montés sur le terrain pour paraître. J’ai l’impression que mes joueurs sont trop tranquilles après une victoire. Peut-être devrais-je modifier l’équipe après un succès...

Un secteur de jeu vous a-t-il particulièrement déçu ?

Il est clair que l’entre-jeu n’a pas été à la hauteur. C’est là que s’est gagné le match.

Vous avez désormais un nombre important de joueurs à votre disposition avec tous les renforts. Avez-vous déjà posé des choix ?
Bien sûr, je sais vers où je vais et mes choix sont déjà clairs. Il n’y a jamais trop de possibilités. Cette concurrence garde tout le monde concerné. Personne ne peut jouer trop “facile ” car il y a toujours un autre pour le suppléer. Les nouveaux doivent cependant encore un peu prendre le rythme des matches avant de revendiquer une place de titulaire.

Voir le profil de l'utilisateur http://www.facebook.com/group.php?gid=46683211243

1015 Re: article de presse le 17.09.11 8:05

Le Brussels offre la victoire

Les leçons récentes n’ont pas été retenues

MOLENBEEK Petite surprise dans l’équipe de départ du Brussels, Seck et Houri, lequel soigne toujours une douleur au genou, prenaient place sur le banc alors que Tambwe et Mendy étaient alignés d’entrée de jeu.
Les choix de Michel De Wolf sont impitoyables. Baras, Onwuekelu et Renson, pour ne citer qu’eux, n’étaient pas repris. Heris assurait le poste de back droit, Diakhaby se retrouvait à gauche. Nollevaux et Mendy constituaient l’axe défensif de l’entre-jeu, Gündogan opérait à droite. Siani et Tambwe étaient aux avant-postes.
Autre surprise, à la demi-heure, Jérôme Nollevaux était remplacé par Seck. Le ballon circulait bien de part et d’autre, mais aucune véritable occasion n’était à recenser. Suite à un corner cependant, un centre relativement anodin de El Haraichi était dévié dans le but par Hadraoui. Inattention coupable dans la défense molenbeekoise.
Trois minutes plus tard, El Barkaoui ajustait Rodrigo de belle manière, sur coup franc. Les Molenbeekois rentraient au vestiaire sous les coups de sifflet.
La seconde période débutait de façon tout aussi insipide, mais cela n’empêchait pas Koffi d’inscrire le numéro trois pour Boussu. Les Borains devaient avoir l’impression de disputer une gentille rencontre amicale dans un stade quasiment vide et le Brussels buvait la tasse.
Un bon coup franc de Houri trouvait finalement Gündogan qui réduisait la marque. Les Molenbekois y croyaient dès lors un peu plus et appuyaient enfin sur l’accélérateur. Un autre coup franc donnait l’occasion à Houri de faire apprécier son pied gauche mais le gardien déviait.

Voir le profil de l'utilisateur http://www.facebook.com/group.php?gid=46683211243

1016 Re: article de presse le 17.09.11 8:06

Une défaite au goût de crise

Le Brussels a été très décevant face à Boussu Dour (1-3)
Le Fc Brussels accueillait Boussu Dour en match avancé de cette cinquième journée de championnat de Division 2. Une semaine après la contre performance lors du derby bruxellois contre le White Star, les hommes de Michel De Wolf avaient à coeur de se racheter devant leurs supporters. Mais c’est tout le contraire qui s’est produit avec une défaite cuisante (1-3).

Lors du premier quart d’heure, les visiteurs avaient la possession du ballon sans pour cela être dangereux. C’est même le médian turc, Umut Gündogan qui s’est offert la première occasion du match avec un bel essai du gauche. Boussu Dour ne se démontait pas et continuait à faire circuler le ballon. La première alerte est arrivée après 20 minutes de jeu avec la tête de Koffi. Malheureusement, le Brussels ne parvenait pas à construire une action et aligner deux passes consécutives sans la perdre. Les mouvements étaient tellement pauvres qu’on avait l’impression que les onze acteurs bruxellois étaient scotchés au sol. Pour dynamiser cela, Michel De Wolf a remplacé, peu après la demi-heure de jeu, le capitaine Nollevaux, qui est directement parti aux vestiaires, par Seck. Et ce qui devait arriver arriva. Sur un centre d’El Araichi, Hadraoui, esseulé au point de penalty, dévie le ballon dans les cages de Café. Et pour enfoncer le clou, El Araichi transformait un coup franc sur le côté droit juste avant la pause. Le Brussels va mal mais il tentait de repartir de plus belle dès l’entame de la seconde période. On voyait un nouveau visage avec de belles ouvertures et des passes rapides mais cela n’a duré que dix minutes puisque Robail adressait un nouveau centre pour Koffi, cette fois, qui a tout le temps pour la placer. Du laxisme dans cette défense qui permet à Boussu Dour de creuser son avantage (0-3). La rencontre ressemblait tout doucement à la correction mais De Wolf changeait sa formation en 3-4-3 en changeant Grassi par Kawaya. Les Bruxellois devaient inscrire au moins un but pour encore espérer quelque chose. Seck réduisait la marque sur un tir de Gündogan à vingt minutes du terme. Le Brussels était beaucoup plus séduisant et plus porté sur l’attaque mais une rencontre se joue pendant 90 minutes et pas 45. Encore une occasion gâchée pour les Molenbeekois même si, au vu de la première période, Boussu Dour mérite sa victoire.

Voir le profil de l'utilisateur http://www.facebook.com/group.php?gid=46683211243

1017 Re: article de presse le 17.09.11 8:07

Il l'a dit après ...

Trois questions à Michel De Wolf

1. Quel est votre premier sentiment après cette lourde défaite contre Boussu Dour ?
Je suis vraiment déçu. Ce n’est pas possible de jouer comme cela. Je ne reconnais pas du tout mon équipe. Ce n’est pas la même que celle que j’entraîne en semaine. Je veux bien qu’on perde, cela peut arriver, mais quand on ne montre aucune opposition, je ne peux pas l’admettre. Nous avons fait énormément de bêtises derrière. Ce n’est plus un manque d’expérience mais d’intelligence.

2. Pourquoi avoir sorti votre capitaine après seulement 33 minutes de jeu ?

Il retrouvait son poste de prédilection, c’est-à-dire, milieu défensif. Je voulais qu’il aille de l’avant avec ce ballon et il a fait tout le contraire. Il revenait toujours en arrière. C’est pour cela que je l’ai changé. C’est un joueur comme les autres même s’il est capitaine. Et puis, il avait aussi besoin de repos.

3. La deuxième période a été un peu mieux même si c’était déjà 0-3 ?
Je ne trouve pas qu’ils se sont réveillés. Quand on se réveille, c’est parce qu’on a faim de ballon. Et je n’ai pas retrouvé cela sur le terrain. Ils n’en voulaient pas et ils n’ont pas réfléchi au jeu. Ils étaient complètement à côté de leurs pompes.

Voir le profil de l'utilisateur http://www.facebook.com/group.php?gid=46683211243

1018 Re: article de presse le 19.09.11 16:39

De Wolf songe déjà à quitter le Brussels


La défaite humiliante contre Boussu Dour a laissé des traces, c’est le moins qu’on puisse écrire. Michel De Wolf commence à se poser des questions et il pourrait donner sa démission cette semaine. La crise au Brussels n’est plus très loin.

Vendredi soir, vers 22h30, Michel De Wolf a lâché une bombe au cours d’une conférence de presse d’un climat électrique.

“Après ce que j’ai vu la semaine passée et aujourd’hui, je me demande si les joueurs veulent encore jouer pour moi. Ils ne respectent aucune des consignes que je leur donne avant le match. Molenbeek est le club de mon cœur. S’il le faut, je suis prêt à faire un pas de côté. Je mettrai ce week-end à profit pour réfléchir à mon avenir d’entraîneur au FC Brussels”.

On le sent, la déception est énorme dans le chef de l’ancien Diable Rouge et il y a de quoi. Vendredi, son équipe a livré une prestation calamiteuse alors que les joueurs avaient promis d’afficher un autre visage après la débâcle au White Star. Visiblement, les leçons n’ont pas été retenues. Quarante-huit heures plus tard, l’entraîneur molenbeekois reste dans le flou et il assume les propos qu’il a tenus l’avant-veille.

“Je vais prendre contact avec le président dès ce lundi pour que l’on fixe un rendez-vous. Nous avons des choses à nous dire”, disait-il hier en début de soirée.

“Nous avons déjà eu une discussion avec les joueurs samedi matin en compagnie de Thierry Dailly. Pas grand-chose n’en est ressorti. On va voir avec le président”.

Au-delà des deux dernières contre-performances, il y a d’autres raisons à trouver derrière cette remise en question de celui qui avait succédé à Chris Van Puyvelde.

“On peut parler de pression, dire qu’on a peur de jouer, etc. D’accord mais de là à évoluer à un aussi faible niveau que ce que nous faisons depuis deux matches, il y a de la marge. Pour moi, c’est tout simplement insupportable. J’essaie de mettre en place quelque chose, avec tout de même treize joueurs de la saison dernière, mais le message ne passe visiblement pas. À partir de là, il ne faut pas être devin pour comprendre qu’il y a un problème”.

Avec quatre points sur quinze, le bilan molenbeekois est à peine mieux que celui de la défunte campagne, à pareille époque (3 sur 15). Petit-à-petit, les supporters commencent à craindre que le scénario-catastrophe d’il y a douze mois se répète à nouveau. “Moi, je pense avant tout au club”, précise le T1 bruxellois.

“Ce qui est important, c’est le club, pas les hommes. Je ne comprends pas. En fin de campagne passée, j’ai dirigé 11 matches avec un bilan de 22 points sur 33 pour terminer le championnat. La préparation se déroulait très bien, l’ambiance était bonne, le groupe était très serein. Et une fois qu’on aborde les choses sérieuses, plus rien ne fonctionne. Comment est-ce possible ?”

Du côté de la direction, il est clair que tout le monde au club espère que Michel De Wolf poursuivra l’aventure. Le coach fait l’unanimité depuis qu’il a enfilé son costume d’entraîneur mais sera-ce suffisant pour le voir continuer ? Ce qui est sûr, c’est que la première crise de la saison n’est plus très loin. Et elle n’aura pas mis longtemps à arriver…

Voir le profil de l'utilisateur http://www.facebook.com/group.php?gid=46683211243

1019 Re: article de presse le 19.09.11 16:40

Thierry Dailly : “Michel De Wolf est un grand Monsieur“


Le Brussels ne veut pas que Michel De Wolf s’en aille. Le coach avait réussi à faire l’unanimité la saison dernière quand il a réalisé le miracle de sauver le club de la relégation. Malheureusement, il n’estplus maître de la situation même si le départ de l’entraîneur est encore loin d’être fait. “Avant tout, Michel pense au club”, explique Thierry Dailly. “Contrairement à d’autres entraîneurs qui ne sont guidés que par l’argent en voulant prester absolument leurs derniers mois de contrat, il est disposé à faire un pas de côté pour le bien être du club. Il ne faut pas oublier qu’il n’est pas n’importe qui. Michel est un grand Monsieur. Quant à savoir s’il va s’en aller ou non, ce n’est pas la question. Nous allons avoir encore une discussion pour clarifier les choses”.

Voir le profil de l'utilisateur http://www.facebook.com/group.php?gid=46683211243

1020 Re: article de presse le 26.09.11 17:23

Ils l'ont dit ... après

Jonathan Heris : “Il n’y a rien”

Héros malheureux de l’après-midi, Jonathan Heris était formel. Il n’a pas touché Skrodrasur la faute qui amène le penalty. “Il n’y a rien. Je touche le ballon et lui, il trébuche ensuite sur mon pied. Être battu comme ça,alors que l’adversaire n’a pas une occasion franche de tout le match, c’est vraiment rageant. La faute sur Renson ? D’où j’étais, j’ai entendu le bruit du contact des jambières. Maxime n’avait d’ailleurs aucune raison de se laisser tomber puisqu’il était passé devant son adversaire...”
Michel De Wolf : “L’arbitre avait dit qu’on allait le payer”
Personne n’en revenait. Pas même Michel De Wolf, d’habitude si mesuré dans ses propos. “J’ai très vite compris que l’arbitre allait siffler contre nous”, regrette-t-il. “Au-delà de la phase qui amène le penalty, il n’a pas arrêté de siffler sans jamais laisser l’avantage. Au lieu de laisser jouer, il arrêtait chaque fois le jeu. Pourquoi ? Sans parler des cartes jaunes inutiles. Et puis, il y a surtout le penalty sur Renson qu’il oublie... S’il l’accorde en fin de partie à Saint-Nicolas, pourquoi n’a-t-il pas sifflé pour nous à ce moment-là ? Incroyable !”
De Wolf en a profité pour révéler une anecdote surprenante. “Cet arbitre nous avait dirigés contre l’Union pendant la préparation. Il n’avait pas reçu à manger ce jour-là et il nous avait dit qu’on allait le payer...On a vu...”
Quant au match, le coach a moyennement apprécié. “On a affiché une meilleure mentalité. On a loupé une grosse occasion, c’est comme ça. Quand elles ne sont pas dedans, elles ne comptent pas. Le nul aurait été plus logique mais l’arbitre en a décidé autrement”.

Voir le profil de l'utilisateur http://www.facebook.com/group.php?gid=46683211243

1021 Re: article de presse le 26.09.11 17:24

Une défaite au goût très amer

Des décisions arbitrales bizarres lors de cette partie
SAINT-NICOLAS Comment le Brussels allait-il réagir après les tumultes du week-end dernier et les deux dernières défaites ? Renson et Houri réintégraient le onze de base, alors que Siani, qui avait souffert d’une gastroentérite, était sur le banc.

La première période était équilibrée, avec un léger avantage au niveau technique et de la construction du jeu pour les Molenbekois. Tambwe héritait d’un super ballon de Houri, évitait le gardien, et allait placer le cuir au fond des filets, mais Aerts parvenait à dégager (40e) in extremis. Un premier tournant. Les Bruxellois accentuaient leur domination en seconde période, sans résultat. Finalement, il fallut une décision étrange de l’arbitre pour faire basculer le match. Il vit une faute imaginaire de Héris dans le rectangle, le joueur fut exclu et Vandermarliere, l’ancien du Brussels, convertissait la pénalité. Auparavant, il avait oublié de siffler un penalty, bien réel, sur Renson. Les Bruxellois étaient très mal payés. En attendant, cela fait 4 unités seulement au compteur, sur 18 possibles.

Brussels : Marques, Diakhaby, Heris, Grassi, Renson; Nollevaux, Nizic, Seck, Houri, Aoulad (60e Siani); Tambwe (74e Baras).
Arbitre : M.Ottewaere.
Avertissements : Seck, Engelen, Vertonghen.
Exclusion : 87e Heris, 89e Melkert (2 j)
Le but : 88e Vandermarliere sur pen. (1-0)

Voir le profil de l'utilisateur http://www.facebook.com/group.php?gid=46683211243

1022 Re: article de presse le 26.09.11 17:37

La charge au vitriol de Michel De Wolf contre l'arbitre

Michel De Wolf était furibard dimanche après la défaite du Brussels à St-Nicolas. Pour l'ancien Diable Rouge, son équipe a été battue par l'arbitre.


Le FC Brussels s'est incliné 1-0 à la 89 ème minute à St-Nicolas à la suite d'un penalty très, très léger accordé par monsieur Ottevaere aux visités. Michel De Wolf accuse l'arbitre d'avoir voulu régler ses comptes avec le Brussels.

"Cet homme nous avait promis qu'il aurait un jour notre peau, a lancé le Clabecquois au journal Het Laatste Nieuws. Il a tenu promesse. Lors d'un match amical contre Anderlecht, je crois, nous n'avions pas prévu de repas pour lui. Je l'avais alors entendu dire qu'il nous le ferait payer. Mais je n'aurais jamais pensé qu'il joindrait l'acte à la parole. Des arbitres de ce niveau n'ont pas leur place au niveau national. Lors de chaque phase litigieuse, il a sifflé en faveur de St-Nicolas... Nous n'avons pas été battus par St-Nicolas, mais par l'arbitre".

Voir le profil de l'utilisateur http://www.facebook.com/group.php?gid=46683211243

1023 Re: article de presse le 27.09.11 17:12

Le Brussels dans la zone rouge

Michel De Wolf, l’entraîneur molenbeekois, ne se démonte pas
MOLENBEEK Cette troisième défaite consécutive pour le Brussels place les hommes de Michel De Wolf en bien mauvaise posture. Le coach ne se démontait pas, mais en avait gros sur la patate concernant l’arbitrage : “J’ai observé une bien meilleure mentalité qu’au cours des deux rencontres précédentes, mais cela n’a pas suffi. L’arbitre nous a mis des bâtons dans les roues et il nous a condamné avec un penalty que lui seul a vu.”

Cela évoquait une anecdote curieuse chez l’ancien Diable : “Nous avions déjà eu cet arbitre lors d’une rencontre de préparation au mois d’août. Il était fâché de ne pas avoir reçu un repas après le match. Cela ne lui a pas plu, il s’est plaint de la façon dont il était reçu et a réagi en disant à son collègue qu’il nous aurait plus tard. C’est arrivé dimanche, à Saint-Nicolas. Car il a aussi oublié de siffler le penalty indiscutable sur Renson.”

Cependant, si Tambwe avait inscrit la superbe occasion dont il hérita en première période, le Brussels aurait probablement empoché la totalité de l’enjeu. En attendant, les Bruxellois sont mal embarqués, alors que le noyau dont dispose l’entraîneur devrait lui permettre d’occuper une position plus avantageuse au classement général.

Bien sûr, plusieurs joueurs, comme Tambwe ou encore Houri, sont arrivés longtemps après les autres et doivent rattraper le temps perdu. D’autres viennent seulement de débarquer et doivent sans doute s’acclimater, à l’image de Seck, de Mendy et de Baras. Il est déjà grand temps de se ressaisir.

Voir le profil de l'utilisateur http://www.facebook.com/group.php?gid=46683211243

1024 Re: article de presse le 01.10.11 8:14

La défaite de trop pour Michel De Wolf ?

Le Brussels s’enfonce encore sur deux penalties alostois
Dominer n’est pas gagner. Le Brussels, qui aurait dû tuer le match en première mi-temps, a encore été battu. Un revers qui pourrait coûter la place de Michel De Wolf. “Mouillez vos maillots” : la banderole déployée par les supporters molenbeekois était claire. Le message de Vermeersch aussi : en cas de défaite, il prendrait ses responsabilités. Va-t-il se séparer de Michel De Wolf après cette nouvelle défaite ?

Alost, qui était venu pour prendre un point, a réussi à faire mieux que ce qu’il espérait. Et encore une fois, le Brussels a joué avec son bonheur. Car quand on rate ses occasions (NDLR : notamment Siani par deux fois en première mi-temps), on ne peut que s’en vouloir à soi-même. C’est précisément ce que n’a pas fait Alost. Sur quasiment ses deux seules incursions, ils ont obligé Heris puis Kawaya à commettre la faute. Deux penalties qui ont été convertis par Filipovic.

LA RUMEUR ALBERT CARTIER

Désormais, l’avenir du coach est fortement compromis. Hier soir, une rumeur faisait même état d’un retour d’Albert Cartier. Selon nos sources, son nom a bien été glissé par un dirigeant à Vermeersch mais aucun contact n’a été pris. Libre, le Vosgien serait toutefois “intéressé” parle défi. À moins que De Wolf ne survive à ce nouveau camouflet ?

Voir le profil de l'utilisateur http://www.facebook.com/group.php?gid=46683211243

1025 Re: article de presse le 02.10.11 9:55


De Wolf est-il sur la sellette ?


MOLENBEEK Les joueurs, le staff et bien entendu les supporters espéraient vivement une victoire du Brussels vendredi soir. Mais c’est Alost, qui peut compter sur un public fidèle, nombreux et enthousiaste, qui a empoché les trois points. Filipovic, le capitaine des oignons, a assuré en convertissant magistralement les deux penaltys de son équipe, dont le premier aurait pu ne pas être sifflé tant il est vrai que Héris dégageait un ballon chaud au moment où Verheyden est venu interposer sa jambe devant la sienne. Il n’y avait aucune intention de faute, mais le joueur s’effondra et l’arbitre siffla. “Il nous a manqué un petit goal, mais ce ne sont pas les occasions qui ont manqué”, déclarait un Michel De Wolf serein à l’issue de cette rencontre. “Je regrette l’égoïsme de l’un ou l’autre joueur sur certaines phases où on aurait pu concrétiser. Toutefois, par rapport au match précédent, j’ai constaté une réaction positive de mon équipe, qui était aussi plus offensive"observait encore le mentor du Brussels, lequel pourrait être remis en cause après cette quatrième défaite consécutive.

Voir le profil de l'utilisateur http://www.facebook.com/group.php?gid=46683211243

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 41 sur 42]

Aller à la page : Précédent  1 ... 22 ... 40, 41, 42  Suivant

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum